Quels sont les sujets les plus fragiles face au Coronavirus ?

Meurtrier pour certains et bénin pour d’autres, le Covid-19 se manifeste de différentes manières chez les patients. Ce virus inquiétant, ayant entraîné la mort de milliers de personnes dans le monde, se présente sous une forme grave auprès de certaines personnes considérées comme personnes à risques Coronavirus.

Les sujets atteints de diabète, d’insuffisance rénale ou cardiaque

Chez certains sujets déjà malades, le Covid-19 se manifeste sous une forme grave. C’est notamment le cas si ceux-ci souffrent du diabète et sont insulinodépendants non équilibrés ou s’ils sont exposés à des complications secondaires liées à leur maladie.

Ceux qui présentent une obésité morbide, une insuffisance rénale ou une insuffisance cardiaque de stade IV ou III sont aussi susceptibles de connaître la forme la plus virulente de cette infection.

Les patients souffrant d’antécédents cardiovasculaires ou d’immunodépression

Il existe également d’autres personnes à risques Coronavirus, telles que les malades qui ont des antécédents cardiovasculaires. Ces patients peuvent avoir subi une chirurgie cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou peuvent souffrir d’une hypertension artérielle. D’autres sont sujets à des maladies chroniques comme l’asthme, le cancer, l’insuffisance respiratoire, la mucoviscidose, la pathologie cardiaque, etc.

Il faut aussi savoir que ceux qui souffrent d’immunodépression sont également fragiles face à ce virus. Cette pathologie peut se manifester sous forme d’infection à VIH non contrôlé, de cancer métastasé, d’immunodépression médicamenteuse ou encore d’immunodépression faisant suite à la greffe d’un organe solide.

Une vulnérabilité élevée chez les seniors

Selon une étude publiée par des chercheurs chinois, le taux de mortalité est plus élevé chez les personnes âgées. L’analyse révèle, en effet, que sur 45.000 cas confirmés, ce taux est de 8 % chez les 70 à 79 ans, de 3,6 % chez les 60 à 69 ans, 0,4 % chez ceux de 40 ans et plus alors qu’il équivaut à seulement 0,2 % chez les moins de 39 ans.

Les seniors âgés de 70 ans et plus sont considérées comme des personnes à risques Coronavirus. Vulnérables, ceux-ci sont susceptibles de développer une forme grave de cette infection, pouvant entraîner la mort. Il est à noter que chez les sujets âgés de 80 ans et plus, le taux de mortalité s’élève à 14,8 %.

À ce propos, un animateur et médecin populaire français affirme d’ailleurs que si un senior de 85 ans meurt après avoir contracté ce virus, ce n’est pas ce dernier qui est la cause de son décès. D’après lui, ce sont les organes en mauvais état qui ont subi les complications de cette infection.